LA SPIRULINE SÉLÉNIÉE AU COEUR DE NOS RECHERCHES

- Catégories : Études

Notre cœur de métier : l'induction de molécules actives dans des protéines vivantes (ici d'une microalgue : la spiruline). C'est grâce à un procédé très innovant et breveté que nous avons pu induire un oligo-élément, le sélénium, dans l'acide aminé soufré d'une cyanobactérie. Préparation de l'inoculum qui servira à l'ensemencement des bassins.

C'est le procédé inverse, de celui utilisé habituellement pour la fabrication des compléments alimentaires. Procédé qui consiste à extraire les principes actifs pour constituer, par mélange avec des excipients, le produit qui sera mis en gélules.

Ici nous procédons par induction et c'est la cyanobactérie elle-même qui fait le travail naturellement. Non seulement la spiruline au cours de son développement fabrique de nouvelles molécules (protéines séléniées) mais en plus nous récupérons toutes les propriétés de la spiruline qui sont, comme on le sait, extraordinaires.

Il s'en suit une biodisponibilité quasi-parfaite (plus de 80%) et un sélénium organique qui est devenu atoxique (le Proselem a été classé en classe 5, par le Centre de Recherches en Biologie (CERB) de Baugy). Plusieurs études ont été menées et une thèse d'État en pharmacie en 2011 a été faite à l'université de Poitiers sur la spiruline séléniée. Voici par exemple un extrait d'un rapport de stage réalisé à l'université de Montpellier au Laboratoire de Nutrition dans le cadre du Master 1ére année "Nutrition générale" en 2006 sur la "Prévention du risque d'athérosclérose d'origine nutritionnelle par la phycocyanine isolée de micro algues (spirulines) sur le hamster syrien doré".

Produits associés

Partager ce contenu